Accueil > Les Services droit des jeunes > Bruxelles > Les projets particuliers > La Plate-forme "Mineurs en exil"

La Plate-forme "Mineurs en exil"

La Plate-forme « Mineurs en exil », bilingue, vise la coordination et les échanges dans le contexte de la défense et de la promotion des droits des Mineurs Etrangers Non Accompagnés (MENA) et des mineurs accompagnés de leurs parents en situation de séjour précaire.

Il s’agit d’un projet spécifique du service droit des jeunes de Bruxelles.

En visant la coordination des actions des professionnels travaillant avec ces publics cible, la Plate-forme vise une meilleure protection et insertion sociale de ces groupes particulièrement vulnérables, composés en grande partie de primo-arrivants. Au travers d’un point d’appui, d’activités d’information, de formations et de journées d’études, elle vise à renforcer les connaissances de ses partenaires. Elle porte également son attention sur l’information des droits des MENA aux mineurs eux-mêmes.

Aussi, la Plate-forme assure une fonction de vigilance et de réaction visant à proposer des améliorations législatives et réglementaires nécessaires pour garantir le respect des droits fondamentaux des MENA, au niveau de leur droit au séjour, à la scolarité, à l’aide sociale, à l’hébergement, etc.

En 2016, la plate-forme est composée des organisations suivantes :

Abaka, Association pour le Droit des Etrangers (ADDE), Aide aux personnes déplacées, Amnesty International Vlaanderen (Observateur), AMO Atmosphères, asbl Les amis de Kirikou, ATF-MENA, Atouts Jeunes, Caritas International, Comité Belge d’Aide aux Réfugiés (CBAR), Centre d’Education en Milieu Ouvert (CEMO), Centre pour l’égalité des chances et la lutte contre le racisme (observateur), Centre El Paso, Centre d’Orientation et d’Observation Neder-Over-Heembeek (observateur), CPAS Watermael-Boisfort (observateur), Samenlevingsopbouw Brussel (Meeting)) (observateur), la Coordination des ONG pour les Droits de l’Enfant (la CODE)(observateur), Délégué Général aux Droits de l’Enfant (DGDE) (observateur), Dynamo, Esperanto, Exil, l’Agence des Nations Unies pour les Réfugiés (UNHCR) (observateur), Kinderrechtencoalitie (observateur), Kinderrechtencommissariaat (observateur), Jesuit Refugee Service Belgium (JRS), Mentor escale, Minor N’Dako, CADE Petit Château (observateur), Quartier des Libertés, SAMPA (observateur), Service Droit des Jeunes (SDJ), Service Social de Solidarité Socialiste (SESO), SOS Jeunes, Synergie 14, SSM Ulysse, Unicef (observateur), Union des Villes et des Communes Wallonnes (UVCW) (observateur), Vluchtelingenwerk Vlaanderen, vzw Gardanto, vzw Maia.

Différentes organisations participent également au travail de la Plate-Forme en tant qu’invités, sur des thématiques spécifiques.

Depuis janvier 2010, deux personnes travaillent à la coordination de la Plate-forme :

Katja Fournier (kf@sdj.be)
Tine Vermeiren (tv@sdj.be)
Rob Kaelen (rk@sdj.be)

Téléphone  : 00.32.(0)2.210.94.91
Adresse : Rue du Marché aux Poulets, 30 à 1000 Bruxelles

Pour plus d’informations, nous vous invitons à consulter le site internet de la plate-forme : www.mineursenexil.be

Les Services droit des jeunes sont subsidiés par la Fédération Wallonie Bruxelles, dans le cadre du décret du 4 mars 1991 relatif à l’aide à la jeunesse. Agréés en tant que services d’Aide en Milieu Ouvert (AMO).
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Loterie nationale