Accueil > Les Services droit des jeunes > Bruxelles > Nos outils

Nos outils

Outil de vulgarisation sur la loi du 24 juin 2013 relative aux Sanctions Administratives Communales

Quatre AMO ont réalisé un outil de vulgarisation de la loi pour aider les travailleurs sociaux à accompagner leur public, jeunes et familles, à discerner la procédure spécifique pour les mineurs et à faire valoir leurs droits. (outil en annexe)

Les Services Droit des Jeunes se tiennent à la disposition de toute personne souhaitant disposer d’informations supplémentaires sur l’application de la loi SAC.

Drogue-police-école : droits, questions et pistes

Suite à des opérations policières anti-drogue menées dans des écoles en 2013-2014, s’est constituée une plateforme (1) baptisée « Concertation, Réflexion Ecole Police Bruxelles ». Au sein de la plateforme existe un consensus pour dénoncer l’inefficacité, le caractère anti-pédagogique et stigmatisant de ces pratiques ainsi que les atteintes aux droits individuels des enfants qu’elles représentent. La plateforme rappelle également qu’il existe un cadre et une série d’acteurs de prévention mobilisés ou mobilisables pour répondre aux situations problématiques dans le domaine. Partant de ces constats, la plateforme a réalisé une brochure d’information et de sensibilisation comme outil de réflexion intitulée Drogue-Police-Ecole : droits, questions et pistes.

Cette brochure se veut un outil de réflexion à destination des acteurs scolaires et répond à une double fonction : évaluer l’impact des interventions policières en milieu scolaire et proposer des pistes en matière de prévention des usages de drogues adaptées aux écoles.(outil en annexe)

Cette Plate-forme a également organisé le 6 mai 2015 une matinée d’échanges et de débats à Saint-Gilles. Directeurs d’écoles, éducateurs, psychologues, psychiatres, policiers, chercheurs, travailleurs sociaux, associations de parents étaient invités à cette rencontre. A la suite de cette journée, un Web docu a été réalisé. Nous vous invitons à le découvrir en cliquant sur le lien suivant : http://enlignedirecte.be/5703

(1) Les membres de la plateforme : Le Délégué général aux droits de l’enfant, Bruxelles Laïque, Centre Bruxellois de Promotion de la Santé, Ligue des Droits de l’Homme, Service Droit des Jeunes Bruxelles, Infor-Drogues, Liaison anti-prohibitionniste, Prospective Jeunesse, Fonds des affections respiratoires.

Prévention du harcèlement entre élèves : balises pour l’action

Une brochure, intitulée « Prévention du harcèlement entre élèves : balises pour l’action », est le fruit d’un long travail de mise en commun et de confrontation des diverses expériences par une quarantaine de professionnels. Ce document vise d’abord à expliquer clairement ce qu’est le harcèlement entre élèves, puis à décrire les réactions des parents face à cette situation. Il s’attache ensuite à dégager des pistes pour agir au niveau du groupe-classe, à identifier comment soutenir le travail des équipes éducatives, et à faciliter la mise en place de projets de prévention dans les écoles. Cette brochure s’adresse à tout adulte concerné par le phénomène du harcèlement entre élèves, et est disponible via les membres du réseau ainsi que sur notre site internet. Pour consulter la brochure (outil en annexe)

Plusieurs acteurs se tiennent cette année à la disposition des acteurs locaux de l’ensemble de la Fédération Wallonie-Bruxelles, pour animer des conférences-débats sur le thème du harcèlement à l’école. Ces personnes-ressources (dont le Service droit des jeunes de Bruxelles), issues de différents horizons (société civile et secteur associatif, monde de la recherche et organismes publics), s’appuieront sur un support visuel conçu collectivement par le Réseau Prévention Harcèlement et modulable suivant le public visé : parents, enseignants, directions, jeunes, professionnels para- ou extra-scolaires, etc. Un point de contact unique reseau.prevention.harcelement@gmail.com est dès à présent disponible pour permettre aux personnes intéressées d’entrer rapidement en relation avec des membres du réseau proche de chez eux.

Obligation scolaire, fréquentation, absences et décrochage

PDF - 3.6 Mo
Obligation scolaire, fréquentation, absences et décrochage

En réponse aux questions les plus fréquentes recueillies par le Service droit des jeunes de Bruxelles, nous avons réalisé et publié en septembre 2017 une brochures reprenant 19 questions (et leur réponses !) que les jeunes et leur famille nous posent régulièrement concernant l’obligation scolaire, la fréquentation, le décrochage scolaire et bien d’autres. Jusqu’à quand dois-tu aller à l’école ? Dois-tu y aller tous les jours ? Que se passe-t-il si tu as trop de jours d’absences ?
Cet outil doit permettre aux jeunes, à leur famille et aux professionnels de trouver une information claire et utile. Il est aussi destiné à servir d’outil dans le cadre d’animations ou de séances d’information offertes par notre service.

La réforme de l’aide juridique de deuxième ligne : un jeu d’échec…

En juillet 2016, le Ministre de la Justice a réformé l’aide juridique de deuxième ligne, système permettant à des personnes vivant dans la pauvreté de ne pas payer les frais d’avocat, ou de ne payer qu’une partie de ces frais. Cette réforme vise clairement à décourager les bénéficiaires potentiels de l’aide juridique de faire appel à ce système.

Ainsi, elle prévoit notamment l’accroissement des documents à fournir pour démontrer son indigence, l’instauration d’une contribution financière pour désigner un avocat et pour introduire une procédure, …

Cette réforme a engendré un net recul du droit à l’accès à la justice pour toute une série de personnes. On constate dès lors que certaines renoncent à faire valoir leurs droits, d’autres s’endettent pour accéder à la justice ou d’autres encore éprouvent des difficultés à trouver un avocat acceptant de travailler dans le cadre de l’aide juridique gratuite.

L’histoire de ces personnes qui tentent d’accéder à la justice est bouleversante, inquiétante, et parfois dramatique. Leur parole est rarement relayée dans les médias, les colloques, les réunions de travail. Avec le Livre Noir portant sur l’aide juridique de deuxième ligne, la Plate-forme « Justice pour tous » a voulu relayer leur parole, leur trajectoire, leur choix par défaut, … afin de démontrer l’échec de cette réforme sur les justiciables et de formuler une série de recommandations en vue de modifier le système d’aide juridique actuel.

Nous vous invitons à parcourir ce livre noir et à soutenir les recommandations formulées par le Plate-forme « Justice pour tous ».

La justice pour tous est une urgence !

PDF - 743.5 ko
Livre Noir -La réforme de l’aide juridique de 2ème ligne : un jeu d’échec
Les Services droit des jeunes sont subsidiés par la Fédération Wallonie Bruxelles, dans le cadre du décret du 4 mars 1991 relatif à l’aide à la jeunesse. Agréés en tant que services d’Aide en Milieu Ouvert (AMO).
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Loterie nationale