Accueil > Actualité > Enquête à propos du bien-être des élèves du secondaire en cette période de (...)

Enquête à propos du bien-être des élèves du secondaire en cette période de confinement

mardi 9 juin 2020

En cette période particulière, il nous semble important que le vécu des jeunes soit pris en considération. C’est pourquoi l’Université de Liège et l’UCLouvain, en partenariat avec le Ministère de la Fédération Wallonie-Bruxelles, lancent une enquête concernant le bien-être et le vécu scolaire des jeunes durant cette période de (dé)confinement.

Cette enquête anonyme s’adresse aux élèves de toutes les années du secondaire. Elle concerne des thèmes comme les émotions ressenties, la motivation pour l’école ou la perception de soutien. Concrètement, il s’agit d’un questionnaire en ligne, accessible sur ordinateur ou smartphone, qui dure environ 10 à 15 minutes et qui sera accessible jusqu’au 30 juin. L’enquête respecte les règles éthiques et les lois sur la protection des données ( [1]).

De nombreux parents devraient recevoir une information relative à cette enquête via les écoles. Cependant, afin d’assurer qu’un maximum de jeunes puissent participer et que cette enquête touche la plus grande diversité de personnes possible, nous nous demandons si vous pourriez la diffuser via vos propres canaux. L’enquête est accessible via le lien URL et le QR code ci-dessous.
 [2]

Vous trouverez ci-joint un texte qui peut servir de modèle pour un courriel aux parents. Vous pouvez également relayer l’enquête via les réseaux sociaux au départ de [3]

Nous restons bien entendu à votre disposition pour tout renseignement complémentaire et vous remercions d’avance pour votre collaboration,
Bien à vous,

Pour l’équipe de recherche,
Ariane Baye, Liesje Coertjens, Dominique Lafontaine et Benoit Galand

Les Services droit des jeunes sont subsidiés par la Fédération Wallonie Bruxelles, dans le cadre du décret du 18 janvier 2018 portant le code de la prévention, de l´aide à la jeunesse et de la protection de la jeunesse. Agréés en tant que services d´Action en Milieu Ouvert (AMO).
Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Loterie nationale